Qui ne dit mot consent ?

Saluons la naissance d’un nouveau groupe Régénère sur Facebook, où les membres proposent des sujets. La grande nouveauté c’est que ce groupe intègre une bonne partie des coachs de Thierry Casasnovas. Il est annoncé dans la bannière qu’ils y font la modération.

Mais voyons ça de plus près.

Une femme y fait un post pour y parler d’une tumeur dont elle souffre. En l’état, personne ne sait s’il s’agit d’une tumeur maligne ou bénigne, une tumeur étant définie comme étant l’augmentation du volume d’un tissu, sans que ça présume de sa gravité.

Image

Elle apporte rapidement des informations plus précises :

Voyons les recettes miracles qui devraient aider à en venir à bout. Après l’huile de ricin qui semble juste “tacher les fringues” si on essayait … la mauve et le ….

Bon ça démarre mal, mais ça va peut-être s’arranger, ne soyons pas médisants.

La FNCLCC rappelle pour sa part que « […] le germanium a des effets toxiques graves sur les nerfs et surtout les reins, certains ayant entraîné la mort par insuffisance rénale. C’est donc un produit inactif et toxique. » (Wikipédia)

Ne désespérons pas et poursuivons.

Il y a ceux qui se mouillent pas trop, surtout qu’il existe un spécialiste reconnu des tumeurs.

Peut-être une idée lumineuse par ici ? Ah mince 25 kg c’est un truc à risquer le lumbago ça en plus.

La piste de l’argile semble se confirmer. Et excellente nouvelle d’après le titre de la vidéo proposée, l’argile aide aussi contre le coronavirus ! Va peut-être falloir contacter Didier Raoult d’ailleurs …

M’est avis quand même qu’une consultation avec un spécialiste serait une bonne idée.

Heureusement qu’une autre spécialiste intervient dans ce kamoulox de propositions

Attention quand même à ne pas oublier une thérapie qui a largement fait ses preuves sur les tumeurs !

Peut-être enfin un membre qui a compris que ça pouvait être une tumeur cancéreuse ?

Nous voici rassurés, même si la tumeur était cancéreuse, le cancer n’est pas une maladie.

Ceci est un extrait des réponses reçues, un post parmi tant d’autres. On aurait pu s’attendre à ce qu’un membre soulève le danger d’une tumeur et l’oriente vers son gynécologue qui à son tour l’aurait orientée si utile. Ça se passe comme ça normalement.

On aurait pu aussi s’attendre à ce que les coachs qui modèrent se disent que ce cas était peut-être un peu pointu pour eux, et qu’il valait mieux l’avis d’un spécialiste. Aucun d’entre eux n’a trouvé pertinent de la mettre en garde, aucun d’entre eux n’a mis le moindre commentaire. Aucun d’entre eux n’a jugé utile d’intervenir.

Ont-ils seulement conscience des risques qu’ils encourent ?

Il faut croire que non.

2 commentaires sur « Qui ne dit mot consent ? »

Commentaires fermés

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :