Petit florilège du live : Alerte à la santé, alerte à la liberté

Le live a bien eu lieu comme prévu. Les quatre intervenants ont étonnamment lissé leur discours pendant la première heure. Mais très vite, le vernis a craqué et la parole s’est libérée. En voici quelques morceaux choisis.

Très sereinement, Thierry Casasnovas a une nouvelle fois affirmé que le VIH est une supercherie. Avant de conseiller aux gens d’arrêter leur traitement.

Jean-Jacques Crèvecœur a accusé l’OMS d’avoir assassiné la moitié du parlement polonais, car celui-ci aurait refusé une campagne de vaccination de sa population quelques années plus tôt.

Jean-Jacques Crèvecœur a aussi prédit qu’on assisterait à un pic de mortalité lors de la campagne de vaccination contre le covid-19 à cause de l’ARNm du vaccin qui modifierait notre code génétique. Le but étant ensuite d’imposer un traitement à vie aux malades.

Vers la fin du live, Silvano Trotta n’a pas pu s’empêcher de revenir à ses fondamentaux : le paranormal. D’après lui une étude scientifique très sérieuse viendrait de prouver l’existence de mondes parallèles près de l’Antarctique.

Et enfin, toute honte bue, Christian (Tal) Schaller a affirmé que le confinement est comparable aux camps de concentration et que nos gouvernants ont un projet politique bien pire que celui d’Hitler…

Je ne reviendrai pas plus en détail sur le gloubiboulga tellement le reste est édifiant. Quelques faits, mais tronqués et déformés pour nourrir leurs thèses complotistes. Comme d’habitude, il faut 5s pour dire un mensonge, mais des heures pour démontrer que c’en est un.

Mais heureusement, des bénévoles de CaptainFact travaillent en ce moment même à vérifier toutes les affirmations assénées lors de ce live, pour vous permettre de démêler le vrai du faux. Ça se passe ici. (C’est collaboratif donc vous pouvez les aider)

Pour terminer, j’ai été surpris du nombre de fois où ils ont retourné à leur propre avantage les critiques qui leur sont faites : manipulation par la peur, emprise mentale, endoctrinement… C’était très bien joué de leur part.

Petit bonus sur l’usage délicat du pronom « on », par Christian Tal Schaller.

L’extracteur sur les réseaux sociaux :

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :