La naissance d’une secte, en direct sur Youtube ?

Ce mardi 5 mai 2020, un direct réunissant complotisme et pseudosciences aura lieu sur Youtube : Casasnovas, Schaller, Trotta et Crèvecoeur. On pourrait y voir une occasion de s’en amuser. Mais moi ça ne me fait plus rire du tout. Ça me fait très peur au contraire, voilà pourquoi.

Pour mieux comprendre, il faut remonter dans les années 70. À ce moment là, Jo Di Mambro, ancien bijoutier et escroc à la petite semaine, anime des séminaires et donne des conférences où il parle écologie, médecine alternative, alimentation saine et agriculture biologique.

Il n’a aucune formation sur ses sujets, mais il parle bien, il sait conquérir son auditoire. Il a réponse à tout et il est difficile de lui résister. En 1976, par le biais d’une SCI, il achète une ferme à Collonges-sous-Salève où il s’installe avec ses plus proches fidèles.

Il est fiché et suivi de près par les autorités françaises. Mais en 1979 la ferme prend feu, sans doute une escroquerie à l’assurance. Il cherche ensuite à fédérer une communauté, il crée donc une fondation au sein de laquelle il rencontre Luc Jouret.

Luc Jouret est un médecin homéopathe et iridologue belge, il donne des conférences sur l’harmonie du corps, les médecines douces, l’Univers etc. Dans les années 1980, il fonde une petite communauté néo-hippie en Belgique : “La Ferme du Bonheur”, qui fait du maraîchage bio.

En 1984, ces deux là fondent l’Ordre du Temple Solaire (OTS) qui comptera plus de 600 adeptes. Ils piochent dans diverses traditions, mélangent le new age et l’héritage des templiers. Di Mambro aime enregistrer des vidéos pour l’OTS. Un véritable culte de la personnalité débute.

Toute la communication de l’OTS tourne autour de la Vie et de l’Amour Les adeptes sont invités à améliorer leur condition physique, en marchant pieds nus dans la neige par exemple. Ils doivent être en parfaite santé et respecter des règles hygiéniques strictes.

Leurs adeptes ne sont pas franchement des paumés : ingénieurs, hauts fonctionnaires, enseignants, médecins, hommes d’affaires, policiers, écrivains, bourgeois suisses. Beaucoup ont été attirés par le désir d’une vie plus saine, plus respectueuse des humains et de la planète.

D’ailleurs, les préceptes de l’OTS sont : – rassembler une élite qui, en s’appuyant sur des (pseudo)sciences, devra constituer un corpus sur la Vie – créer des lieux de rencontre appelés Centres de Vie – établir un réseau de personnes éveillées, au service des forces positives.

Dès le début, l’OTS s’entoure de deux autres personnages. Car il lui faut des textes sacrés et de l’argent.

Le premier s’appelle Michel Tabachnik. C’est un compositeur et chef d’orchestre suisse, amateur d’ésotérisme. Il dirigeait la fondation de Di Mambro. Il écrit les Archées, une série de poèmes mystiques qui vont constituer les bases de l’enseignement de l’élite de l’OTS.

Puis arrive Camille Pilet, ancien directeur des ventes des montres Piaget. Il est riche, très riche. Il va remplir les caisses de l’OTS de quelque 40 millions de francs.

Les délires paranoïaques et apocalyptiques de la secte s’accentuent. Le monde est en train de s’effondrer d’après eux, et Luc Jouret prépare les adeptes à accepter le seul moyen d’éviter l’apocalypse : mourir pour transférer leur conscience sur Sirius.

La suite, vous la connaissez. En 1994 une série de suicides collectifs en France, en Suisse et au Quebec, va coûter la vie à 72 personnes : hommes, femmes, adolescents et enfants. Parmi ces victimes, un bébé de 3 mois qui a reçu 54 coups de couteau et un pieu dans le cœur.

Rien ne pouvait laisser penser que les distrayants séminaires sur l’alimentation de Jo Di Mambro et les banales conférences sur les médecines douces de Luc Jouret allaient conduire, dix ans plus tard, à ces crimes abominables.

Jo Di Mambro, Luc Jouret, Michel Tabachnik et Camille Pilet sont, à des degrés différents, impliqués dans le processus de création de cette secte. 4 hommes. 4 profils bien singuliers.

Ce soir, aussi, nous aurons 4 personnes qui participeront à ce direct. Regardons rapidement qui ils sont.

D’abord Thierry Casasnovas, un ancien boulanger, ayant commis quelques menus larcins, et qui s’est recyclé dans l’alimentation vivante et le jeûne après une formation en autodidacte. Il a réponse à tout, a publié plus de 1300 vidéos, donné des conférences un peu partout.

Deux de ses yourtes ont brûlé, ainsi qu’un bâtiment destiné à accueillir ses stagiaires venant pour entendre des conférences, jeûner et se former. Une collecte de dons a été lancée pour le reconstruire qui a dépassé les 40 000€, mais l’argent ne servira finalement pas à ça.

Il a une SCI société immobilière, et une entreprise dans laquelle il a embauché plusieurs adeptes qui travaillent au milieu des Pyrénées-Orientales, principalement à répondre aux questions d’autres adeptes et à organiser les rencontres annuelles et les stages.

Un pilier de son discours et le renforcement par l’hormèse. Il invite ceux qui le suivent à prendre des bains d’eau glacée, à se priver de nourriture… Et cela, pour atteindre la pleine santé permettant la régénération du corps. Lui aussi s’expose à la neige pour se “renforcer”.

Il appuie son message sur l’amour et sur le partage. Certaines vidéos promotionnelles de sa chaîne rappellent les clips de la ferme du Bonheur.

Il utilise une version mythifiée de son histoire personnelle pour convaincre. Il nie le culte de la personnalité, mais certains l’appellent le messie. Il se compare d’ailleurs lui-même à Jésus.

Par le jeûne, les cures de détoxifications du corps et des restrictions alimentaires drastiques, son influence sur le quotidien des gens qui le suivent est gigantesque. Il n’hésite pas à inclure les enfants dans son champ d’action en édictant des règles et en donnant des recommandations précises, pourtant extrêmement dangereuses. Comme le jeûne chez les bébés ou le remplacement du lait maternel par de l’eau de coco.

Il forme des coachs pour, dit-il, répandre la bonne parole et évangéliser le territoire. Il s’amuse des critiques l’accusant d’être en train de créer un mouvement sectaire, allant jusqu’à porter un sweat portant la mention : “GAG : Gare au Gourou”.

Il s’apparente aux évangéliques et parle très souvent de spiritualité. Il a même déclaré que Dieu parlait par sa bouche lorsqu’il répondait aux questions des gens en vidéo.

Récemment, il a affirmé avoir déjà expérimenté la mort, mais rassure les gens en disant que c’est plutôt sympathique.

Il dit être mort à 33 ans, et continuer de se tuer tous les matins.

Mais il a la solution, un “Nouveau Monde” vers lequel ceux qui le suivent vont se téléporter dans un rai de lumière.

Ensuite il y aura Christian Tal Schaller, médecin suisse homéopathe pratiquant le chamanisme et le channeling.

Sur son site il écrit : “En Grèce par exemple (…) permettre à chacun de voir ce qui se passait de l’autre côté du rideau de la mort. Ceux qui ont fait une telle expérience savent que l’être humain ne meurt pas. Puisqu’ils ont « vu » par eux-mêmes, ils n’ont plus peur de mourir.”

En 1996 il créé un Centre d’Éducation de Santé Holistique. Il est entendu par des enquêteurs dans le cadre des suicides collectifs de l’OTS, suspectant un lien avec son centre et la secte. On lui interdit l’organisation de stages sur la santé et le bien-être pendant 5 ans.

Il parle régulièrement de la mort et de la vie après la mort. Il affirme par exemple que toute mort est un suicide, et qu’en pleine conscience, les êtres-humains pourraient vivre 900 ans.

Puis, nous aurons Jean-Jacques Crèvecoeur, qui est né en Belgique mais vit au Canada. Il se dit physicien quantique, philosophe et passionné d’épistémologie. Il aurait été au cœur de plusieurs complots, au cours de sa thèse d’abord, à laquelle il aurait dû mettre fin.

Puis en ayant été approché par les services du roi de Belgique pour leur apprendre à manipuler la foule à travers les médias, et enfin en étant surveillé par les services secrets à l’époque où il diffusait les principes de la “biologie totale” du Dr. Hamer.

Il anime des formations comme “Les sentiers de la guérison” en 2002. Depuis 2010, il s’est reconverti dans les thérapies quantiques. En 2013, il annonce la création de “l’Académie du Pouvoir”. Il y organise des séances de « formation » via internet. (Voir sa fiche Psiram)

En 2015, dans une vidéo intitulée « êtes vous prêts à mourir aujourd’hui ? » il rassure ceux qui l’écoutent sur ce qu’est la mort. Il dit aussi : « la mort peut venir me chercher, je serai prêt. »

En 2020, il surfe sur le complotisme et accuse l’OMS, et tous les gouvernements du monde de vouloir supprimer une partie de la population mondiale, aidés par Bill Gates.

Il est doté d’une imagination débordante, puisqu’il publie presque une vidéo par jour ces dernières semaines. Il avoue d’ailleurs avoir été scénariste pour la télévision.

Il affirme que l’état a utilisé l´histoire de l’OTS pour faire passer des lois liberticides et nie qu’il s’agissait de suicides collectifs.

Et enfin, ce soir vous entendrez Silvano Trotta. Ce chef d’entreprise anime une chaîne Youtube où il parle d’ufologie, de bêtes de l’ultramonde, de conspirations, de chamanisme et d’autres pseudo-disciplines.

Il affirme par exemple que la Lune est creuse et qu’elle n’est pas un satellite naturel mais artificiel construit par des entités supérieures à nous. Il est très friand de toutes les théories du complot et des médecines alternatives.

il est à la tête de 16 entreprises, dont Atelio qui évolue dans le secteur de la télécommunication et qui affiche 2 335 480 € de chiffre d’affaire en 2018.

Ces 4 personnes vont donc se réunir en direct ce mardi à 20h sur Youtube. Ils annoncent réaliser une “communauté des lanceurs d’alerte”. Ils s’adressent aux gens “éveillés” car les autres seraient encore “endormis”, “formatés depuis des siècles”.

Ces gens sont surveillés par la Miviludes, qui a déjà alerté à leur sujet. Tous les éléments sont réunis pour que ce qui n’étaient que des gentils farfelus qui parlaient de bien-être, de médecines alternatives et de complot chacun dans leur coin, prenne une toute autre ampleur.

Avec la crise du covid-19, on assiste à une augmentation incroyable des théories du complot, de la défiance envers les scientifiques, les gouvernants. Le repli sur soi est encore renforcé par le confinement, qui limite les échanges et les discussions contradictoires.

Les gens se radicalisent, s’enlisent dans leurs croyances et dans leur marginalisation du reste de la société. Pour quelques fausses informations diffusées ça et là, on brûle des antennes 5G, on appelle au meurtre de Bill Gates, on déclare déjà refuser le futur vaccin…

Di Mambro et Jouret n’avaient pas internet. Aujourd’hui, il y a fort à parier que l’OTS aurait sa chaîne Youtube où elle donnerait d’elle une image séduisante à base de conseils alimentaires, d’hygiène de vie, de médecines douces etc.

Alain Vuarnet, qui a perdu sa mère et son frère dans ces suicides collectifs explique comment sa mère en est arrivée là : elle était très concernée par “l’hygiène de la planète et des individus, bien se nourrir…”

Les gourous poussent ceux qui les écoutent à s’éloigner du reste de la société, qui serait néfaste, et à se rapprocher d’un idéal dicté par eux. L’emprise mentale s’installe très progressivement. Les personnes pensent encore avoir leur libre arbitre à ce moment là.

Une fois engagés sur cette voie, les gens ont déjà dépensé de l’argent, du temps et beaucoup d’énergie pour devenir “l’élite”. Ils sont convaincus d’être éveillés. Ils ne voient plus que ce qui va dans leur sens. La réalité s’éloigne au profit d’une vision tronquée de celle-ci.

La radicalisation du discours effraie et repousse certaines personnes, bien sûr, mais elle permet aussi de sélectionner ceux qui aiment le plus le gourou, ceux qui le suivront de façon inconditionnelle. Regardez ces échanges entre Casasnovas et ses adeptes.

Avec le temps, les victimes deviennent incapables de remettre en question le discours, même s’il est de plus en plus délirant. Elles tombent dans l’adoration, se détachent de la société et de leurs proches, rejettent tout ce qui ne vient pas des personnes en qui elles croient.

Le dialogue avec le monde extérieur est rompu. Les échanges n’ont plus lieu qu’entre adeptes. Toutes les tentatives de les raisonner se révèlent infructueuses.

Nous en sommes déjà là aujourd’hui. Allez voir l’espace commentaire sous les vidéos de ces 4 personnes. Regardez ce qui se dit sur les chats de leurs directs. J’ai vu des appels au meurtre. J’ai vu des gens proposer un signe distinctif pour se reconnaître dans la rue…

Mais vous me direz : l’Ordre du Temple Solaire n’existe plus, il ne faut pas croire que ce genre d’histoire pourrait se produire à nouveau… Pourtant, une communauté étrangement comparable émerge depuis quelques années : l’Eglise Essénienne Chrétienne menée par Olivier Manitara.

Les associations de luttes contre les sectes alertent : il pourrait s’agir d’une résurgence de l’OTS. Le discours apocalyptique est là. Des communautés isolées se sont déjà établies en France, en Suisse et au Canada. Elles vivent en totale autarcie.

Etablie en Valais, l’Eglise essénienne chrétienne inquiète des associations

Mais devinez qui parle des Esséniens ? C. T. Schaller d’abord, qui écrit dans un article : “précurseurs de l’Ecologie moderne, grands thérapeutes holistiques, gardiens de la sagesse universelle (…) Leur message est toujours d’une brûlante actualité !”. (Article)

Il parle même des communautés de Manitara et conseille ses ouvrages et ses stages. T. Casasnovas a des liens plus flous avec les Esséniens, même s’il en parle parfois en vidéo. En tout cas il a deux de leurs principaux ouvrages d’enseignement dans sa bibliothèque.

“La Vie Biogénique” de Edmond Bordeaux Szekely pose les pratiques esséniennes : les graines germées et l’alimentation vivante… Ca rappelle quand même beaucoup la méthode Casasnovas. Le livre est épuisé mais rassurez-vous, C.T. Schaller en fournit une copie gratuitement.

Le second, “Surviving the 21st century” est écrit par Viktoras Kulvinskas. Évêque voire ministre de l’Eglise Essénienne du Christ. C’est lui, avec Ann Wigmore, qui fonde l’Institut Hippocrate basé aux Etats-Unis. Un centre de formation au crudivorisme basé sur les jus de légumes.

Et c’est dans ce centre, alors dirigé par Brian Clement, que T. Casasnovas passera trois semaines en 2006 pour se former au crudivorisme, aux jus de légumes verts, etc …

Je ne dis pas que ces 4 là ont pour objectif de recréer quelque chose de semblable à l’OTS. Je pense que leur projet est avant tout financier. Mais comment réagiront-ils quand on essaiera de mettre un terme à leurs délires ?

Ils parlent souvent de la probabilité d’une censure, invitent les gens à s’inscrire sur des listes de diffusions privées, favorisent de plus en plus les enseignements payants et en face à face. Il sera de plus en plus difficile de garder un œil sur eux.

J’ai peur que l’histoire se répète. Que nos alertes n’aient pas suffi à contrebalancer le discours séduisant et parfaitement rôdé de ces gens là. J’ai peur que nous ayons sous-estimé le risque d’un nouveau phénomène sectaire, cette fois aidé par Internet.

Ce soir je ne rirai pas des mensonges proférés pendant ce direct. Je ne m’amuserai pas devant les énormités qui vont être prononcées. Parce que ces mots finiront par tuer, tôt ou tard. Pas ce soir, certes. Mais ça viendra.

Les victimes de sectes sont des gens normaux. Des gens comme vous et moi. Qui avaient simplement commis l’erreur de croire, de faire confiance, de chercher de l’espoir, de faire partie d’un groupe. Rien de plus humain finalement. Et rien de plus inhumain que d’en profiter.

J’ai du mal à accepter de devoir assister impuissant à tout ça. Comme d’habitude Youtube ne fera rien et fermera les yeux. Mais quand le drame aura eu lieu, on ne vous oubliera pas. Et vous serez sur le banc des accusés messieurs.

Merci de m’avoir lu jusque là. Vous imaginez le travail qu’a demandé cet article. S’il vous semble utile, merci de le Partager. Il ne vous faudra qu’une seconde pour diffuser ce qui m’a pris 24 heures à faire.


Ajout du 06 mai 2020 : Le live à bien eu lieu comme prévue, en voici un petit florilège.


L’extracteur sur les réseaux sociaux :

Les sources de l’article :

Sur l’ordre du temple solaire :

Sur Thierry Casasnovas :

Sur Schaller :

Sur Crèvecoeur :

Sur Trotta :

L’émission utilisée pour les extraits sur l’OTS :

2 commentaires sur « La naissance d’une secte, en direct sur Youtube ? »

Commentaires fermés

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :